Programme National

La Tunisie est parfaitement convaincue des méfaits que présente le dopage dans la population des sportifs. C’est ainsi que depuis 1991, notre pays a commencé à se doter d’une législation et d’un programme national de lutte contre le dopage.

Pour ce qui est du programme de l’Agence (ANAD), il est tout à fait conforme aux choix avant-gardistes adoptés par la Tunisie et comprend quatre volets :

Le volet législatif 

– La loi 104 de 1994 qui a défini clairement le dopage comme étant néfaste et dangereux pour les sportifs donc interdit.

– La Convention Européenne Antidopage a été approuvée par la Tunisie en Juillet 2003.

De même, la Tunisie a approuvé par la loi n° 2006-61 du 28 Octobre 2006 la Convention Internationale contre le Dopage dans le Sport, adoptée à Paris le 19 Octobre 2005 lors de la 33ème session de la Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

L’Agence Nationale Antidopage (ANAD) créée par la loi n° 2007/54 du 8 Août 2007 relative à la lutte contre le dopage dans le sport titre II articles 6 et 7.

Le décret n° 2008/103 du 16 Janvier 2008 fixe l’organisation ainsi que les modalités de fonctionnement de l’agence.

Le volet éducation, prévention et sensibilisation

Conformément à l’optique de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) en matière de lutte contre le dopage, et depuis son démarrage, l’Agence Nationale Antidopage (ANAD) a investi une énergie et des ressources dans le développement de ses activités de sensibilisation et de prévention et ce en collaboration avec différentes instances (Ministères, Comité National Olympique, ONG…)

L’éducation demeure un outil de prévention parmi les plus efficaces pour lutter contre le dopage dans le sport. Les actions de prévention de l’ANAD durant ces dernières années ont portés sur les différents volets : la prévention primaire, secondaire et tertiaire en touchant plusieurs cibles à savoir les sportifs, les jeunes, les encadreurs le staff technique et le staff médicale, le large public, les lycéens…

Le programme de sensibilisation offre des informations sur la lutte contre le dopage à travers une interaction directe, il peut s’agir :

  • D’animation de Stands de Sensibilisation lors des événements sportifs et culturels
  • D’organisation de séances de sensibilisation et d’information pour les sportifs et leurs encadreurs
  • De réalisation de journées scientifiques
  • De programme de sensibilisation au profit des encadreurs

Le programme de contrôle

A l’échelle nationale, l’Etat s’est impliqué totalement dans la mise en place d’un programme de contrôle des athlètes des élites nationales depuis 1991 grâce à une coopération avec le Laboratoire de Dépistage du Dopage de Paris.

Actuellement, l’ANAD a mis en place un programme de contrôle qui implique tous les athlètes, toutes disciplines confondues. Le contrôle se fait en ou hors compétitions (nationales ou internationales), de façon programmée ou inopinée.

Les analyses d’échantillons sont réalisées par un laboratoire accrédité par l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) et contracté avec l’ANAD.

Le contrôle se fait à des Agents de Contrôle antidopage (ACD) formés et accrédités par l’ANAD.

Le volet coopération

La Tunisie est ouverte, à travers l’Agence Nationale Antidopage (ANAD) à toute forme de coopération avec tous les pays surtout africains, arabes ou européens, et ce, dans les domaines de la formation et du contrôle.

Très tôt, la Tunisie s’est impliquée dans tous les processus de coopération internationale concernant la lutte contre le dopage ; en effet, notre pays :

– est signataire de la Charte Arabe contre le Dopage (1996);

– est le troisième pays non européen après l’Australie et le Canada à adhérer au sein de la Convention Antidopage du Conseil de l’Europe (2003);
– est signataire de la Déclaration de Copenhague;

– est signataire de la Convention Internationale de l’UNESCO de Lutte contre le Dopage (2006);

– est engagé totalement dans le processus de consultation des pays membres pour l’élaboration du Code Mondial Antidopage et sa révision.