Activités » Contrôle » Contrôle des sportifs

Contrôle

Le but principal du service de contrôle de l'ANAD est de planifier des contrôles en et hors compétitions, de façon inopinée ou programmée, en se basant sur un programme national de contrôle prévisionnel.

Pour l'année 2015, l'ANAD a effectué 478 échantillons dont 204 réalisés en compétitions nationales et 60 internationales et 224 réalisés hors compétitions. 

Les contrôles antidopage menés par l'ANAD ont touché indifféremment les sportifs toutes disciplines confondues, des deux sexes et en ou hors compétitions.

Ainsi, pour les contrôles en compétitions, l'accent a été mis sur les compétitions nationales dans les disciplines collectives avec 174 contrôles en compétitions contre 304 dans les sports individuels alors que la tendance s'inverse dans les contrôles hors compétitions avec 204 échantillons  contre 224 échantillons en compétitions 50 en compétitions internationals .

Six cas positifs ont été enregistrés dans l'année 2015 .

Outre les contrôles destinés à tous les sportifs compétitifs, l'ANAD vient d'établir son groupe cible  de sportifs qui sont assujettis à des contrôles à la fois en compétitions et hors compétitions dans le cadre du plan de contrôles de l'ANAD ainsi que les fédérations internationales concernées. Les sportifs appartenant au groupe cible sont tenus de fournir des renseignements préçis et actualisés sur leur localisation (formulaire sur la localisation des sportifs). L'ANAD ainsi que la fédération internationale doivent coordonner l'identification des sportifs et la collecte des informations actualisées sur leur localisation et les transmettre à l'AMA. Ces renseignements seront accessibles, par l'intermédiaire du système ADAMS et seront conservés dans la plus stricte confidentialité; ils serviront exclusivement à la planification, à la coordination et à la réalisation de contrôles.

Statistiques 2014

Sports individuels

131

Sports collectifs

174

Hors compétitions

67

En compétitions

95

En compétitions internationales

60

 

 

 

 

 

Statistiques 2015

Sports individuels

304

Sports collectifs

174

Hors compétitions

204

En compétitions

224

En compétitions internationales

50

 

 

 

 

 

Procédure de Contrôle Antidopage:

C'est l'ensemble des étapes allant de la planification des contrôles jusqu'à la gestion des résultats en concordance avec le Standard International de contrôle (2009).

Notification des sportifs

- Localiser le sportif et confirmer son identité

- Informer le sportif qu'il a été sélectionné pour subir un contrôle du dopage et l'informer de ses droits et responsabilités

- Signer le formulaire de notification par le sportif et en garder une copie

- Escorter et observer le sportif à partir de la notification jusqu'à l'arrivée au poste de contrôle du dopage: le sportif doit se présenter immédiatement pour le contrôle, à moins d'être retardé pour des raisons valables.

 

Réalisation de la phase de prélèvement des échantillons

L'ACD prélèvera l'échantillon du sportif conformément au protocole propre à la catégorie de prélèvement des échantillons du Standard International de Contrôle. Les activités principales sont :

- L'ACD s'assurera que le sportif a été informé de ses droits et responsabilités ;

- L'ACD offrira au sportif la possibilité de s'hydrater en évitant une réhydratation excessive pour produire un échantillon présentant une gravité spécifique convenant à l'analyse ;

- L'ACD demandera au sportif de choisir un récipient de prélèvement et de vérifier que tous les sceaux de l'équipement choisi sont intacts et que l'équipement n'a pas été manipulé ;

- L'ACD/escorte qui est témoin de la miction doit être du même sexe que le sportif qui fournit l'échantillon ;

- L'ACD/escorte devrait, si possible, s'assurer que le sportif se lave les mains soigneusement avant de fournir l'échantillon ;

- L'ACD/escorte assurera la vue, sans obstruction, de l'échantillon quittant le corps du sportif en demandant au sportif, si besoin, de retirer ou d'ajuster ses vêtements qui restreignent une vue claire de l'échantillon ;

- L'ACD/escorte doit continuer à observer l'échantillon après qu'il a été fourni jusqu'à ce que celui-ci soit scellé en toute sécurité ; 

-  L'ACD vérifiera, à la vue du sportif, qu'un volume d'urine convenant à l'analyse a été fourni (90 ml minimum) ;

- Si le volume d'urine est insuffisant, l'ACD doit suivre la procédure pour le prélèvement d'un échantillon partiel ;

- L'ACD demandera au sportif de choisir une trousse de prélèvement des échantillons contenant les flacons A et B ;

- Une fois la trousse de prélèvement des échantillons choisie, l'ACD et le sportif vérifieront que tous les numéros de code concordent et que le numéro de code est consigné avec précision par l'ACD ;

- Le sportif doit répartir le volume minimum d'urine convenant à l'analyse dans le flacon B (30 ml au minimum), puis verser le reste de l'urine dans le flacon A (60 ml au minimum) ;

- Le sportif doit ensuite sceller les flacons selon les directives de l'ACD ;

- L'ACD doit, à la vue du sportif, vérifier que les flacons ont été correctement scellés ;

- L'ACD devra contrôler l'urine résiduelle dans le collecteur de prélèvement afin de déterminer si l'échantillon présente une gravité spécifique convenant à l'analyse ;

- Durant la phase de prélèvement des échantillons, l'ACD conviendra de consigner au minimum les renseignements sur le déroulement de la procédure sur le formulaire "Procès Verbal de contrôle";

- L'ACD remettra au sportif une copie des documents relatifs à la phase de prélèvement des échantillons que le sportif a signé.

Administration post-contrôle et transport des échantillons

- L'ACD complètera le formulaire de transport des échantillons, il consignera tous les codes des flacons qui ont été utilisés.

- Il s'assurera que la documentation de la phase de prélèvement des échantillons (Formulaires et rapport de mission) est envoyée à l'ANAD en toute sécurité et en temps voulu;

- Il s'assurera que les échantillons et leur documentation correspondante arrivent au laboratoire accrédité et/ou à l'ANAD.

Gestion des résultats

Conformément au Règlement Intérieur de l'ANAD profondément inspiré du Code Mondial antidopage, l'Agence Nationale Antidopage assure un rôle important dans la gestion des résultats de contrôle.

En effet, dès la réception des résultats d'analyse du laboratoire ou de tout rapport d'un ACD (Agent de Contrôle du Dopage) indiquant un éventuel défaut de se conformer, l'ANAD doit prendre les mesures nécessaires en fonction du résultat d'analyse:

  • Si les résultats d'analyse sont anormaux, l'ANAD est dans l'obligation de ré-examiner l'ensemble de la documentation relative à la séance de prélèvement des échantillons ainsi que les analyses du laboratoire et soit qu'elle :

- Déclare, après vérification, que le résultat du contrôle n'est pas pris en compte et en informe immédiatement le sportif, sa fédération internationale, safédération nationale ainsi que l'AMA.

- Procède à une instruction du suivi avant d'aviser le sportif et/ou la fédération sportive qu'une violation des règles antidopage a été constatée.

- S'assure que le sportif a été avisé par écrit du résultat d'analyse anormal.

Toutefois, si l'analyse révèle la présence d'une substance interdite ou d'une méthode interdite pour laquelle une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) a été accordée, aucune action n'est exigée.

Si le sportif et/ou l'ANAD décide d'analyser l'échantillon B, c'est à l'ANAD de s'assurer du bon déroulement de cette phase de confirmation de l'analyse afin de pouvoir prendre les actions adéquates en conséquence aux résultats de l'analyse de l'échantillon B.

Concernant les violatios des règles antidopage constatées par un ACD et/ou le constat d'une quelconque anomalie sur tout autre document mentionnant une violation possible des règles antidopage, l'ANAD examine l'ensemble de la documentation relative au dossier en vue d'y déceler une irrégularité et de prendre les mesures nécessaires.Il est important aussi de noter que l'ANAD est le garant de la confidentialité de l'identité des sportifs durant tout le processus de gestion des résultats. A cet effet, la fédération nationale du joueur, sa fédération internationale et l'AMA ne recevront de notification qu'au terme de la procédure d'examen initial.

Pour conclure, si l'ANAd détermine une violation des règles antidopage, elle en informera la fédération nationale pour prendre à l'encontre du joueur contrevenant, après la séance d'écoute, la sanction disciplinaire relative à la lutte contre le dopage prévue par ses règlements intérieurs. Comme le prévoit l'article 29 de la loi n° 54-2007 du 08/08/2007 relative à la lutte contre le dopage, l'ANAD peut se substituer aux instances disciplinaires fédérales dans les cas suivants :

  • les instances fédérales nationales sont empêchées d'exercer pleinement leurs rôles disciplinaires
  • l'ANAD constate une disproportionnalité entre la saction et l'infraction commise en se référant à l'échelle des sanctions appliquées par eux ou par leurs fédérations sportives internationales
  • la fédération n'a pas pronnoncé de sanction communiquée à l'ANAD, un délai de 01 mois lui est alors accordé avant de traiter le dossier par le Comité de Discipline de l'ANAD.

Immeuble Narcisse, 1er étage Avenue du Japon- 1073 Montplaisir Tunis | Tél. : (+216) 71 902 333 | (+216) 71 902 670 | Fax : (+216) 71 903 520 | E-mail : anad@anad.tn

Copyright © 2013 ANAD | Powered by  Web Design